Une Minute pour DIEU 30.08.09

vendredi 18 septembre 2009
par  Jean-Bernard
popularité : 10%

Bonjour

L’évangile de St Marc, que nous entendons ce jour, évoque pour les premiers chrétiens de Rome, les coutumes, obligations et rites multiples auxquels les juifs pieux étaient soumis au temps du Christ.
Il y avait en fait cette compréhension que si tous les règlements, commandements, prescriptions étaient remplis, le salut était assuré.
En fin de compte, ce n’était pas Dieu qui sauvait l’homme, mais l’homme qui se sauvait lui-même par une conduite irréprochable.
Cette information serait pour nous anecdotique si nous ne prenions garde nous-mêmes de vivre avec de pareilles conceptions erronées.
Nous avons tous plus ou moins dans la tête que ceux qui font le bien durant leur vie seront récompensés et ceux qui font le mal, châtiés !
C’est ainsi que l’homme, suivant qu’il suit tel ou tel mode de conduite, se prépare sur terre son enfer ou son paradis !
Dieu est là pour faire le dispatching en fonction des mérites de chacun
C’est l’image archaïque, païenne d’un dieu distributeur, juge, châtieur mais certainement pas celle qu’est venue révéler Jésus.
Soyons clairs : le Royaume de Dieu, la vie éternelle, le Paradis, sont des notions qui ne veulent dire qu’une seule et même chose : Dieu.
Le Dieu de Jésus est un Dieu qui s’offre à l’homme, qui veut lui partager sa propre vie indépendamment de son agir.
Il a suscité l’homme, non pour le soumettre, le juger, le punir, mais par volonté gratuite de lui donner à goûter et partager sa vie.
L’amour de Dieu pour nous est gratuité même, sans contrepartie.
Aussi fou que ça puisse paraître, il en est ainsi et pas autrement.
Dieu ne s’achète pas Il se donne, et à tous, oui, à tous, au bon et au méchant, au pieux comme au mécréant, au larron comme au saint.
Pourtant Il ne nous dit pas de nous tourner les pouces en attendant un salut doré qui tombera du ciel quoiqu’on fasse.
Non, le salut n’est pas pour après la mort, il est pour maintenant.
Le Salut c’est Dieu qui se donne dès maintenant pour que nous vivions de Lui et par Lui, et comme Lui, une vie donnée dans l’amour de tous.

A Dimanche prochain !