Approfondissement spirituel : La Passion de notre Seigneur Jésus Christ

La Passion de notre Seigneur Jésus Christ selon saint Luc (22, 14-23, 56)
lundi 8 mars 2010
par  Olivier
popularité : 5%

" J’ai ardemment désiré manger cette Pâque avec vous avant de souffrir !
Il prit du pain ; après avoir rendu grâce, il le rompit et le leur donna en disant : « Ceci est mon corps, donné pour vous. Faites cela en mémoire de moi. "
Les rois commandent en maîtres. Pour vous, rien de tel.
Moi, je suis au milieu de vous comme celui qui sert.
Le coq ne chantera pas aujourd’hui avant que, par trois fois, tu aies affirmé que tu ne me connais pas. "
" Priez, pour ne pas entrer en tentation. "
Dans l’angoisse, Jésus priait avec plus d’insistance ; et sa sueur devint comme des gouttes de sang qui tombaient à terre.
Pierre suivait de loin.
Mais il nia : " Femme, je ne le connais pas.
Le Seigneur, se retournant, posa son regard sur Pierre.
Pierre sortit et pleura amèrement.
Mais ils criaient : " Crucifie-le ! Crucifie-le ! "
« Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font. "
Père, entre tes mains je remets mon esprit.
Tous ses amis se tenaient à distance, ainsi que les femmes qui le suivaient depuis la Galilée, et qui regardaient.

Vous me pardonnerez assurément de ne pas vous avoir infligé la méditation entière de la Passion de Jésus.
Nous y aurions passé la journée sans que l’élévation de notre âme ne s’en soit trouvée plus proche du Ciel.
J’ai donc fait le choix de ne retenir que quelques phrases du Seigneur ou quelques faits primordiaux de sa Passion.
Si Jésus devait vivre seul sa passion et que nous en restions à distance, comme les femmes de l’évangile, où et comment se situerait notre lien au Seigneur ?
Un lien lâche comme un Pierre lâche ?
Il nous faut entrer le plus possible dans les sentiments de Jésus. Dans ses sentiments comme dans ses intentions.
Tenter d’être au plus près, et ainsi découvrir, autant que faire se peut, ce qui se vécut au cœur même du Seigneur.
Pour l’en aimer que plus, en l’ayant découvert un peu plus !

Télécharger la pièce jointe pour avoir l’intégralité de cette réflexion.

PDF - 148.9 ko
La Passion