Une Minute pour DIEU 07.02.10

Nos Prêtres, des pêcheurs d’hommes
mardi 31 août 2010
par  Jean-Bernard
popularité : 9%

Bonjour !
« Désormais ce sont des hommes que tu pêcheras » !
Ces mots de l’évangile d’aujourd’hui, sous leur apparence anodine, ont constitué une force d’attraction puissamment étonnante dans le choix d’orientation de vie de tant d’hommes.
Celui qui est devenu le premier pape, l’apôtre Pierre, n’était au départ qu’un simple patron pêcheur.
C’était quand même une personnalité. Il possédait au minimum un bateau de pêche, des filets, et disposait d’ouvriers. C’était un homme au tempérament fort ; certainement pas un mystique ni un intellectuel.
Autrement dit un professionnel de la pêche qui vivait du poisson pris.
Cette parole du Christ : « Désormais ce sont des hommes que tu pêcheras ! » va bouleverser sa vie lui ouvrant un destin inimaginable.
Le pêcheur du lac de Galilée deviendra le chef de l’Eglise, la pierre sur laquelle s’édifiera la chrétienté, au cœur du monde, à Rome !
Des milliers de jeunes hommes, sur tous les continents, ont à leur tour entendu ces mêmes mots, telle une parole personnellement adressée.
Sur ces quelques mots, promesse d’un avenir passionnant, d’un rôle social éminent, ils ont engagé leur vie.
Certains renonçaient à de prestigieuses carrières, à une fortune, à un avenir enviable, tout en devant consentir à vivre la terrible frustration du célibat à vie, sous forme de don de leur existence, par amour.
Ces hommes, ce sont nos prêtres ! Des hommes, âgés pour la plupart, que l’on retrouve célébrant une messe, des obsèques, un baptême.
A l’heure des bilans d’existence, certains peuvent se demander si la moisson d’hommes, pour laquelle ils s’étaient donnés, s’est réalisée.
Une gigantesque mutation de culture est en train, subrepticement, de surgir ouvrant sur un avenir non discernable, sur un monde nouveau.
Pour ce monde-là, il faudra encore et encore des pêcheurs d’hommes.
Sans doute plus à la manière d’avant : des célibataires masculins consacrés à vie à la même tâche d’évangélisation.
Mais je ne doute pas un instant que le Christ continuera à appeler à cet avenir génial en termes de vie : devenir pêcheurs d’hommes !

A Dimanche prochain !