AIDE A LA LECTURE DES IO FRANÇAIS CYCLE 3

 Instructions officielles :  BO du 14 février 2002

 

Champs disciplinaires

Objectifs généraux

Compétences

Programme

Activités

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE

Domaine transversal : 13 h / tous les champs disciplinaires, dont 2 h de lecture et d'écriture quotidiennes

 

 

Priorité des priorités, occupation constante …

Ensemble des capacités qui permettent à l'élève de bénéficier pleinement des échanges oraux qui ont lieu dans la classe à propos de tous les aspects du programme, de lire en les comprenant les textes supports de toutes les activités du programme, de se servir de l'écriture pour organiser les connaissances à ce niveau, pour les mémoriser et pour manifester par écrit ce qui en a été compris.

 

Textes rattachés aux grands domaines disciplinaires du programme.

 

Générales :

 Savoir se servir des échanges verbaux dans la classe :

- Situation de dialogue collectif

- Situation de travail de groupe et mise en commun des résultats de ce travail

- Situation d'exercice

- Toute situation

Avoir acquis une meilleure maîtrise du langage écrit dans les activités de la classe

- Savoir lire pour apprendre

- Avoir acquis une première compétence d'écriture et de rédaction

 

 Ateliers organisés et structurés dans chacun des domaines pour introduire, pour consolider, pour s'approprier plus fermement une technique de travail.

 

Littérature

 

 

Spécifiques :

Cf compétences listées dans le domaine spécifique en italiques

Connaissances et savoir-faire du domaine concerné : maîtrise du langage oral ou écrit fortement dépendante du domaine disciplinaire concerné.

Observation réfléchie de la langue française

LANGUE FRANCAISE / EDUCATION LITTERAIRE ET HUMAINE

Domaine spécifique

Littérature

 

4h30 à 5h30

S'imprégner de la riche culture qui s'est constituée et qui continue à se développer dans la littérature de jeunesse, qu'il s'agisse des "classiques" sans cesse réédités ou de la production vivante de notre temps… Donner à chaque élève un répertoire de références appropriées à son âge …  une culture commune susceptible d'être partagée…

- "Classiques de l'enfance" : lecture de deux par an

 - Oeuvres de la littérature de jeunesse vivante : au moins huit ouvrages par an.

 

Les lectures se constituent tout au long du cycle en réseaux ordonnés : autour d'un personnage, d'un motif, d'un genre, d'un auteur, d'une époque, d'un lieu, d'un format …

 

- Lire

Affermir la compréhension de textes complexes, sans pour autant s'enfermer dans des explications complexes difficilement accessibles à cet âge.

-Se servir des catalogues de la BCD pour trouver un livre.

-Se servir des informations portées sur la couverture et la page de titre d'un livre pour savoir s'il correspond au livre que l'on recherche.

-Comprendre en le lisant un texte littéraire court … en s'appuyant sur un traitement correct des substituts des noms, des connecteurs, des formes verbales, de la ponctuation… et en faisant les inférences nécessaires.

-Lire en le comprenant un texte littéraire long, mettre en mémoire ce qui a été lu (synthèses successives) en mobilisant ses souvenirs lors des reprises.

Avoir compris et retenu : les titres des textes lus dans l'année et le nom des auteurs.

 

Privilégier le parcours rapide pour permettre la compréhension de l'ensemble de l'œuvre.

Cf activités p 72

 

Susciter des interrogations, donner l'occasion d'éprouver les libertés et les contraintes de toute interprétation.

-Participer à un débat sur l'interprétation d'un texte littéraire et en étant susceptible de vérifier dans le texte ce qui interdit ou permet l'interprétation défendue.

Débats à partir d'un texte ou d'un extrait, de la confrontation de plusieurs lectures, ou en s'appuyant sur des connaissances rencontrées dans d'autres enseignements. Cf activités p 73

 

 

Faire de chaque enfant un lecteur assidu, autonome.

Développer les sociabilités de la lecture.

-Lire personnellement au moins un livre de littérature par mois.

-Reformuler dans ses propres mots une lecture entendue.

 

Emprunt de livres dans des bibliothèques accessibles.

Rituels,  et échanges les pairs, cf activités p 73.

 

 

- Dire

Prolonger l'interprétation en cherchant à la transmettre à un public.

-Restituer au moins dix  textes (de prose, de poésie ou de théâtre) parmi ceux qui ont été mémorisés.

-Dire quelques uns de ces textes en en proposant une interprétation (et en étant suceptible d'expliciter cette dernière).

-Pouvoir mettre son corps et sa voix en jeu dans un travail collectif portant sur un texte théâtral ou poétique.

 

Textes choisis dans les lectures faites en classe.

Théâtre et autres projets (PAC). Lier chaque fois que cela est possible dire les textes et les chanter. Cf activités p 73.

 

 

 

 

 

- Ecrire

 

 

 

La plupart des genres littéraires rencontrés en lecture peuvent être le départ d'un projet d'écriture, cf activités p 73.

 

S'appuyer sur des textes lus, conduire le travail de manière progressive.

-Elaborer et écrire un récit d'au moins une vingtaine de lignes, avec ou sans support, en respectant les contraintes orthographiques,  syntaxiques, lexicales et de présentation.

Prolonger, compléter, transformer un texte narratif, poétique ou théâtral.

Dégager les caractéristiques susceptibles de guider la mise en œuvre du projet, répondre aux questions que sa réalisation ne manque pas de poser.

 

 

Recours aux prototypes permanent : pastiche, imitation, détournement.

 

 

 

 

 

- Ecrire (suite)

"Réviser" ses textes

 

Ajouter, supprimer, remplacer, déplacer des fragments de textes sur le brouillon ou celui d'un camarade en fonction des annotations des autres élèves ou du maître et en utilisant les outils construits par la classe.

 

S'initier à la fabrication et à la diffusion..

Au delà des aspects de présentation, l'élève apprend à écrire en fonction des effets recherchés et des publics auxquels il s'adresse: décrire une expérience, convaincre un correspondant, toucher un lecteur.

 

Livre, journal, affiche, page destinée à internet ou à un CD rom.

 

 

Acquérir une écriture manuscrite plus personnelle.

Explorer les familles de caractères susceptibles d'enrichir les moyens graphiques.

 

Ecriture manuscrite quotidiennement sollicitée, exercice régulier si nécessaire.

Edition des textes.

 

 Développer la curiosité et le goût pour la poésie.

-Pouvoir écrire un fragment de texte de type poétique en obéissant à une ou plusieurs règles précises en référence à des textes poétiques.

 Pratique de l'écriture poétique par jeu combinant l'invention et les contraintes poétiques

 

Lire Dire Ecrire

D'une part traiter successivement les marques linguistiques du texte, d'autre part en élaborer la compréhension en s'appuyant sur la  signification des mots et des phrases lus mais aussi en mobilisant les connaissances préalables.

Avoir compris et retenu :

-Que  le sens d'une œuvre littéraire n'est pas immédiatement accessible, mais que le travail d'interprétation nécessaire peut s'affranchir des contraintes du texte.

-Qu'on ne peut confondre un récit littéraire et un récit historique, la fiction, le réel.

Ateliers : Lorsque le travail porte sur la lecture de mots nouveaux ou de structures syntaxiques délicates, on limite la difficulté de la compréhension en  préparant le texte au préalable ou en aidant les élèves en cours de lecture. Lorsque le travail porte sur le développement de stratégies de compréhension, on limite le nombre de mots rares et de structures syntaxiques complexes. Cf p 74

 

 

Observation réfléchie de la langue française

(grammaire, conjugaison, orthographe, vocabulaire)

 

1h30 à 2h

 

Examiner les productions écrites comme des objets qu'on peut décrire, et dont on peut définir les caractéristiques. Comparer les éléments linguistiques divers pour en dégager de façon précise les ressemblances et les différences.

 Moment de découverte visant à développer la curiosité de l'élève et sa maîtrise du langage et non une série d'exercices répétitifs mettant en place des savoirs approximatifs et l'usage prématuré d'une terminologie inutilement complexe.

 

-Effectuer des manipulations dans un texte écrit ( déplacement, remplacement, expansion, réduction).

-Participer à l'observation collective d'un texte ou d'un fragment de texte pour mieux comprendre la manière dont la langue française y fonctionne, justifier son point de vue.

 

-Utiliser tous les instruments permettant de réviser l'orthographe d'un texte.

Les connaissances acquises dans les séquences sont essentiellement réinvesties dans les projets d'écriture (quel que soit l'enseignement concerné). Ceux-ci peuvent servir de support à nouvelles observations.

 

Le verbe et le nom dans la phrase et dans le texte

Les identifier pour entrer dans la construction de la phrase ou du texte.

Les manipuler pour mettre en évidence les relations qu'ils entretiennent  avec les autres composants de l'énoncé.

 

Avoir compris et retenu :

- Que les constituants d'une phrase ne sont pas seulement juxtaposés mais sont liés par de nombreuses relations (avec le verbe, autour d'un nom).

 

 

Le verbe :

-Grammaire : L'identifier en repérant les modifications qui peuvent l'affecter (personne, nombre, temps…) ou les éléments qui peuvent l'entourer (la négation, le nom ou le pronom sujet…) : critères convergents.

-Découvrir les particularités de la syntaxe en repérant que chaque verbe implique l'usage de certains compléments à l'exclusion d'autres et que le sens de l'énoncé se modifie pour un même verbe selon l'usage des compléments. 

 

-Identifier les verbes dans une phrase.

 

 

 

 

 

 

-Manipuler les différents types de compléments des verbes les plus fréquents.

Jeux (déplacements, substitution, expansion, réduction) sur quelques expansions du verbe (adverbes, compléments …).

 

 

 

-Conjugaison : Observer les variations  qui affectent les verbes pour en tirer des règles sur l'usage des temps et les régularités orthographiques qui les caractérisent.

 

 

-Orthographe : Mobiliser son attention pour marquer l'accord avec le sujet dans toutes les activités d'écriture et une première approche des homophones grammaticaux.

 

 

 

-Trouver et construire le présent, le passé composé, l'imparfait, le passé simple, le futur, le conditionnel présent et le présent du subjonctif des verbes réguliers (à partir des règles d'engendrement).

 

 

 

 

Règles d'engendrement du présent, du passé composé, de l'imparfait, du passé simple, du futur, du conditionnel et du présent du subjonctif.

Régularités orthographiques des verbes les plus fréquents en priorité.

 

-Marquer l'accord sujet/verbe (situations régulières)

 

-Distinguer les principaux homophone grammaticaux.

 

 

Constructions régulières.

 

Homophones grammaticaux dont la plupart sont des verbes(et/est, ces/c'est/ses/s'est …)

 

Le nom :

-Grammaire :L'identifier par ses variations (en nombre et en genre) et par les éléments qui l'entourent (déterminants et expansions).

 

-Orthographe : Repérer les chaînes d'accord dans le groupe nominal. Mobiliser son attention pour marquer l'accord.

-Identifier les noms dans une phrase.

-Manipuler les différentes déterminations du nom (articles, déterminants possessifs, démonstratifs, indéfinis).

-Manipuler les différentes expansions du nom (adjectifs qualificatifs, relatives, compléments du nom).

 

-Repérer et réaliser les chaînes d'accord dans le groupe nominal.

Jeux (déplacements, substitution, expansion, réduction) sur les différentes expansions du nom (adjectif qualificatif, relative, complément du nom).

 

Repérage des chaînes d'accord dans le groupe nominal

 

Phénomènes grammaticaux portant sur le texte

Rendre les élèves sensibles aux ruptures qui surviennent dans leurs productions et les conduire à rétablir l'homogénéité.

Avoir compris et retenu :

-Qu'un texte est structuré.

-Repérer, lors d'un projet d'écriture, une rupture du choix énonciatif et la corriger.

 

-Retrouver à quel substantif du texte renvoient les différents substitut (pronoms, substitut nominaux).

-Opérer toutes les transformations nécessaires pour, par un bon usage des substituts du nom, donner plus de cohésion à son texte.

 

-Interpréter correctement les différents mots de liaison d'un texte.

-Employer correctement les mots de liaison.

 

 

 

-Comprendre correctement la signification des divers emplois des temps verbaux du passé dans la narration.

-Utiliser les temps verbaux du passé dans une narration (en particulier en utilisant à bon escient l'opposition entre imparfait et passé simple).

 

.

Textes narratifs et projets d'écriture qui interviennent dans les différents domaines :

 

 

-Repérage des divers substituts d'un nom dans un texte lu et réalisation des substitutions nécessaires lors d'une activité d'écriture.

 

-Repérage des fonctions syntaxiques de la ponctuation et usage correct du point et, progressivement, de la virgule.

 

-Repérage de la diversité des temps verbaux dans un texte (en particulier temps du passé dans un texte narratif) et choix correct de ces temps dans un projet d'écriture.

 

Vocabulaire et orthographe lexicale

Vocabulaire : Affermir la compréhension du lexique et en augmenter la disponibilité à l'oral comme à l'écrit. Commencer à distinguer le rôle joué par le lexique dans le choix d'un registre de langue.

Avoir compris et retenu :

-Que la plupart des mots, dans des contextes différents, ont des significations différentes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-Utiliser un dictionnaire pour retrouver la définition d'un mot dans un emploi déterminé.

 

-Polysémie des mots et relation de cette polysémie avec le contexte d'emploi du mot.

-Observation des phénomènes de synonymie (usage des substituts nominaux).

-Observation des relations entre mots de sens contraire.

Observation des processus de nominalisation (textes scientifiques surtout).

-Observation de l'usage des termes génériques.

-Observation réfléchie des dérivations (classifications, choix, dérivations exclues de la langue…).

 

-Première approche de la définition (usage du dictionnaire)

-Identification de l'origine de quelques mots.

 

 

 

Orthographe lexicale : dans chaque activité mettant en jeu l'écriture :

-Utiliser tous les instruments nécessaires pour vérifier et corriger l'orthographe lexicale.

-Mémoriser l'orthographe lexicale des mots les plus fréquents en effectuant tous les rapprochemenSt nécessaires entre les mots présentant les mêmes particularités orthographiques.

Avoir compris et retenu :

-Qu'il existe des régularités dans l'orthographe lexicale et que l'on peut les mobiliser pour écrire.

 

-Se servir d'un ouvrage simple de grammaire ou d'un répertoire pour chercher une information.

Elaboration et utilisation d'instruments de mémorisation et de vérification.