Représentations sur l’alternance jour-nuit

lundi 13 août 2007
par  Olivier
popularité : 13%

groupe de Lucynda Sarah Hugues

[|DÉCOUVERTE DU MONDE|]


Test effectué sur 9 enfants de CE1 de l’école Sacré Cœur

Objectif : connaître leur représentation sur le jour et la nuit

1) Pourquoi fait-il jour et nuit ?

Honorine : il faut jour pour que l’on voit, il fait nuit pour se reposer. C’est le soleil qui fait le jour, après il se couche pour laisser place à la lune.

Mathilde : il fait jour car le soleil se lève, il fait nuit car il se couche.

Elsa : le soleil fait le jour et si il fait nuit c’est la nuit.

Ethan : il y a un temps pour dormir et un temps pour travailler

Nelly : La lumière c’est le soleil et le soleil tourne autour de la terre.

Mathieu : le soleil produit de la lumière, il se lève et se déplace pour aller se coucher. C’est la lune qui sort, il fait nuit.

Marjorie : parce que les oiseaux chantent, le soleil se lève. Il fait nuit car il y a la lune. La terre tourne autour du soleil et elle tourne sur elle-même.

Aurélie : il fait jour parce que c’est le matin.

Calvin : il fait jour car c’est l’automne, la lune fait la nuit.

2) S’il fait jour à Nouméa, penses-tu que dans les autres pays il fasse jour ?

Honorine : il fait jour à Nouméa, il fait nuit en France. Le soleil se déplace dans le ciel pour aller en France et à Nouméa il va faire nuit. Le soleil se déplace pour changer de pays.

Mathilde : Nouméa il fait jour et dans les autres pays il fait nuit car il n’y a pas le soleil.

Elsa : il fait nuit dans les autres pays parce que le soleil n’est pas levé.

Ethan : il fait nuit derrière la terre lorsque le soleil se déplace.

Nelly : s’il fait jour à Nouméa, il fait nuit de l’autre côté de la terre.

Mathieu : quand il fait jour à Nouméa et aux Îles, il va faire nuit dans les autres pays lorsque la terre va tourner.

Marjorie : oui, pour les pays qui sont à côté de Nouméa et ceux qui sont loin de Nouméa, il fait nuit.

Aurélie : la terre tourne sur elle – même donc il fait nuit dans les autres pays.

Calvin : ici il fait jour et de l’autre côté il fait nuit parce que c’est l’été.

3) dessins réalisés par les enfants sur le sujet

Cliquer sur le lien pour visualiser les dessins d’enfants

Les origines :

La famille (parents, grands – parents)

Livres

Émission télévisée

Intuition et déduction

Constat des représentations :

Tous les enfants ont associé la lumière du soleil au jour et qu’il faisait nuit lorsque le soleil se couche.

Une grande partie des enfants associent la nuit au levé de la lune.

La majorité des enfants ont répondu que lorsqu’il faisait jour à Nouméa il pouvait faire nuit dans les autres pays (aucun enfant n’a répondu qu’il faisait jour ou nuit sur l’ensemble de la terre en même temps).

Qu’il y avait une rotation, de la terre sur elle-même ou du soleil autour de la terre.

Analyse :

De nombreuses représentations vont dans le sens du géocentrisme. En effet, 90% des enfants pensent que le soleil tourne autour de la terre. Ils voient le soleil se lever et se déplacer dans le ciel. Ils pensent logiquement que c’est lui qui bouge. Le géocentrisme s’explique également par le comportement de l’enfant de cycle 2 qui même s’ il tend vers la socialisation reste nombriliste.

Les enfants ont bien compris le fait qu’il y avait une rotation pour le jour et la nuit. Et que la planète ne se trouvait pas entièrement éclairée ou dans l’obscurité, qu’il pouvait faire jour à Nouméa et nuit dans les autres pays.

Les représentations des enfants sont fragiles et peuvent évoluer rapidement :

- par la manipulation des ballons représentant la terre et le soleil (stratégie empirique, d’action)

- par les sollicitations de verbalisation du médiateur.

Ces deux actions ont considérablement aidé les enfants à exprimer leurs représentations, notamment par la manipulation des ballons qui a favorisé la verbalisation de ce concept abstrait.

L’obstacle premier rencontré est que le soleil tourne autour de la terre mais c’est un obstacle mineur étant donné que les enfants avaient déjà intégré de nombreux concepts : le soleil, la terre et le principe de rotation (géocentrisme au lieu d’héliocentrisme)

Critique de l’outil :

Difficulté à rédiger les questions adéquates (les questions trop précises peuvent influencer l’enfant et les questions trop larges ne favorisent pas la précision des réponses)

Les sollicitations du maître sont fréquentes dans la mesure où c’est un concept abstrait pour l’enfant et cela permet de l’aider dans ses réponses. Ces sollicitations peuvent influencer les représentations de l’enfant.

Il est intéressant d’utiliser le dessin comme support car l’enfant n’a pas les capacités orales et écrites pour préciser sa pensée, et tous les dessins étaient très significatifs.