Séance émergence des représentations

démarche de construction d’un concept
dimanche 10 juin 2012
par  Natacha
popularité : 6%

JPEG - 188.9 ko
Faire émerger les représentations des enfants est une étape fondamentale pour pouvoir introduire un savoir scientifique. L’enfant n’est pas "vierge" de connaissances mais possède en lui un savoir propre, inné, qui lui permet d’appréhender le monde à sa manière. L’école permet à l’enfant de s’intégrer dans un monde construit par l’homme (la société) et dont la pensée a forgé une connaissance qui se veut universelle et objective que l’on nomme la science. L’enfant confrontera ainsi son savoir initial avec le savoir scientifique apporté par l’école. Comment ainsi faciliter son accession ?
Il existe plusieurs façons de faire, plusieurs outils pédagogiques que l’on peut mettre en place comme par exemple le dessin qui est souvent utilisé.
Or, ce que je propose ici, c’est une démarche pédagogique pour faire émerger les représentation des élèves tout en construisant le savoir scientifique à travers la conceptualisation d’un savoir.
Celle -ci se singularise par son approche en collectif pour faire émerger les représentations qui, la plupart du temps, se fait de manière individualisée. ;-)
Certes cela paraît difficile à mettre en oeuvre mais n’est cependant pas impossible ! A vous d’en juger par vous même !
x

SEANCE D’EMERGENCE DES REPRESENTATIONS SUR LE VIVANT
à partir de la démarche de construction d’un concept de Britt Mary Barth


COMPETENCE 3 de fin de palier :
Observer et décrire pour mener des investigations
<br
style="color: rgb(0, 0, 153);">
Compétence spécifique en
Découverte du monde du vivant : Les manifestations de la vie chez les
animaux et chez les végétaux :

-naissance, croissance et
reproduction

-nutrition et régimes alimentaires
(animaux)

OBJECTIF de la séance : (pour
l’Enseignant) construire le concept de
vivant en identifiant ses attributs essentiels. Donner la définition du
mot vivant. Définir les critères du vivant


PRISE DE SENS
PHASE 1 présentation
 Présentation de la discipline : SCIENCES/
Formulation de l’objectif de la séance pour les enfants :
 DONNER UNE DEFINITION DU MOT QUE VOUS ALLEZ DEVINER
 Vous allez donner des "idées" sur un mot que j’ai dans ma tête.
Pour vous aider, je vais vous donner des indices qui seront des
exemples du mot.
Tâche / CONSIGNE :
1/ Deviner un mot à partir d’exemples proposés (le matérialiser au
tableau avec une étiquette ;) L’Enseignant trace au tableau 2 colonnes
et précise : D’un côté, je mettrais des exemples positifs +, cela veut
dire qu’ils évoquent le mot à trouver et de l’autre côté, je mettrais
des exemples négatifs, qui ne font pas partie de l’idée que j’ai dans
ma tête : ce n’est pas çà

MISE EN OEUVRE DE L’OBJECTIF
PHASE 2 : Observation
d’exemples, exploration

• Montrer des exemples et au fur et à mesure les
enfants émettent des hypothèses que l’Enseignant écrit sur le côté.
Pour commencer, proposer au moins 1 exemple positif voire 2, qui, sans
ambiguïté, contient tous les attributs essentiels du concept .
• Ecrire les premières hypothèses de départ à partir
des 2 exemples proposés. Noter au tableau toutes les remarques sur cet
exemple qu’ils décrivent.
Instaurer un climat affectif où l’enfant est en confiance et n’a pas
peur de dire ses réponses. Recevoir toutes les réponses comme elles
viennent, SANS JUGEMENT. Valoriser la curiosité et permettre à l’enfant
de pouvoir faire des erreurs.
• Continuer à présenter des exemples en indiquant
clairement s’ils sont positifs ou négatifs.
• DIALOGUE PEDAGOGIQUE : Poser des questions
élucidantes pour aider à trouver tous les attributs essentiels. Penser
à les personnaliser, éviter d’interroger le groupe classe en
collectif. 
• Faire comparer les exemples et barrer au tableau au
fur et à mesure les propositions qui ne sont pas utiles à la
construction du concept.
En fonction de ce qui est proposé, montrer un contre-exemple qui ne
correspond pas à une hypothèse formulée par les élèves. L’Enseignant
propose des contre-exemples pour confirmer ou pas les hypothèses de
départ des élèves. Inviter ainsi les élèves à revenir sur leurs
hypothèses de départ. Ne pas hésiter à dire à voix haute, en
écrivant, ce que pense l’élève qui émet l’hypothèse : par exemple,
" Julien pense que mon idée, c’est ........" Qu’en penses-tu Manon ?
Es-tu d’accord ou pas avec ce que dit ton camarade ? Est-ce tu te
rappelles ce qu’a dit ton camarade ? Peux-tu reformuler l’idée de ton
camarade ? …Et toi tu le pensais ainsi ou pas ?

1ère étape : qu’est-ce qui
est vivant ? Repérer les êtres vivants : animaux, végétaux, humains

A quoi te font penser toutes ces images ? Fekaï pense que mon 
idée, c’est ..... Qu’en penses-tu Manon ? Es-tu d’accord ou pas avec ce
que dit ton camarade.
 Pourquoi ai-je mis les images des animaux et celles des plantes
ensemble ? Quel est le lien entre elles ? entre le poisson et une fleur ?
"De quoi parlerait mon idée ?"Quand on compare les exemples positifs et
ceux négatifs, qu’est-ce qu’on retrouve dans les exemples
positifs qu’il n’y a pas dans les exemples négatifs ? Pourquoi le robot
est différent de l’homme, pourtant ils ont des choses en commun, 2
bras, 2 jambes, un corps, tous les deux bougent ? (introduction
d’exemples positifs et négatifs en alterné)
2ème étape : Pourquoi
sont-ils vivants ? Qu’est-ce qui les différencie de ces exemples
négatifs (robot, téléphone, statue…)

• Parce qu’ils ont besoin de se nourrir : de manger,
de boire pour les êtres humains et les animaux, d’être arrosé pour les
végétaux
De quoi ont besoin ces êtres pour vivre ?
 Regardez bien l’image : PNG - 56.1 ko
Qui voudrait me dire ce qu’il en
comprend, qui voudrait décrire le dessin ? Que voit-on ? De quoi a
besoin la plante pour grandir, pour pousser, vivre ?
 
• Parce qu’ils font des bébés pour les animaux et les
êtres humains, et que les végétaux produisent des graines qui vont
pousser. Les êtres vivants naissent, grandissent et meurent.
Pourquoi donne-t-on à manger et à boire à un bébé ? Pourquoi avons-
nous besoin de manger et de boire ? Qu’est-ce qu’il se passe si on ne
mange pas, si on ne boit pas ? Que devient la plante si elle n’est pas
arrosée, qu’elle n’a plus d’eau ?

PHASE 3 : Représentation mentale
• Donner un exemple et demander aux élèves s’il est
positif ou négatif en se justifiant de manière à lui faire nommer tous
les attributs essentiels relevés au tableau.
• Continuer jusqu’à ce que la majorité de la classe
sache distinguer les exemples positifs et négatifs
• Donner le mot étiquette de votre idée ou demander
aux enfants si ils savent le mot pour définir ce qui se nourrit,
respire, boit et qui nait, grandit et meurt.

PHASE 4 : Abstraction
• Demander aux élèves de créer leurs propres exemples
en se justifiant.
• Faire localiser des exemples dans un autre contexte.
• Faire utiliser le concept dans un autre contexte.

SYNTHESE DE L’OBJECTIF, TRACE
ECRITE

Reformulation des idées émises par les enfants sur le concept du mot :
"vivant".
Attributs essentielles :

- fonction de nutrition : ils se nourrissent, ils respirent, ils boivent

- fonction de reproduction : ils naissent, grandissent, meurent,

 MISE EN PROJET POUR LA SUITE

  • Entraîner à reconnaître ce qui est vivant et ce qui ne l’est pas.
  • Classer les êtres vivants

    PNG - 16.6 ko Attention aux images parfois qui peuvent porter à confusion ! Par exemple, l’image d’un bébé. L’image n’est pas vivante mais c’est ce qu’elle représente qui l’est !

Il faut aussi veiller à faire prendre le temps aux enfants de regarder les exemples et de ne pas se contenter à une description de l’image.

Voici un exemple de ce que l’on pourrait faire en classe avec les enfants en cycle 2.

sources images :

sur le diaporama :

source documentaire ;
- L’apprentissage de l’abstraction de Britt Mary Barth


Agenda

<<

2018

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois