Proposition d’une chronologie d’étapes de séquence pour aborder la classification du monde vivant

mardi 23 avril 2013
par  Olivier
popularité : 15%

Proposition d’une chronologie d’étapes de séquence pour aborder la classification du monde vivant

Références du programme :
4 - L’unité et la diversité du vivant
Présentation de la classification du vivant : interprétation de ressemblances et différences en termes de parenté et d’évolution.

Items de la compétence 3 : Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

Pratiquer une démarche d’investigation : savoir observer, questionner
Exprimer et exploiter les résultats d’une mesure ou d’une recherche en utilisant un vocabulaire scientifique à l’écrit et à l’oral
Maîtriser des connaissances dans divers domaines scientifiques

Objectifs possibles :
Différencier trier, ranger, classer.
Classer les éléments d’une collection : comparer et rechercher des éléments communs aux êtres-vivants d’une collection
Utiliser un vocabulaire scientifique
S’exercer à élaborer des classifications scientifiques.

Les étapes qui sont proposées ne correspondent pas forcément à une séance unique. Une étape peut s’inscrire dans 2 voire 3 séances. Il est proposé ici, une chronologie structurante d’une séquence d’apprentissage et non pas un déroulement détaillé et figé de ce type de préparation. On travaillera en premier lieu sur le monde animal.

Etape 1 : trier, classer, ranger
Proposer aux enfants une collection d’animaux de manière à ce que les enfants puissent établir des classements. L’idée est d’amener les enfants à classer la collection de manière cohérente par rapport aux critères retenus (attributs).
Plusieurs activités peuvent être ainsi menées. A ce stade, la confrontation d’idées entre pairs est essentielle.

Etape 2 : dégager les attributs communs à un groupe d’animaux
Présenter des groupes (3 à 4) d’animaux (3 à 5 animaux par groupe) et demander aux enfants de dégager les éléments anatomiques communs aux éléments des groupes : c’est la notion d’attributs.
Le travail par groupe peut être ici recommandé pour favoriser les interactions entre pairs

Etape 3 : dégager les attributs communs entre deux animaux appartenant à des groupes différents. Identifier les critères spécifiques non-partagés de ce duo.

Cette étape reprend le cheminement précédent vu dans l’étape antérieure pour encore travailler les récurrences morphologique entre les deux représentants de groupes différents. Dans un deuxième temps on cherche des éléments anatomiques propres uniquement à chacun des deux animaux.

Etape 4 : associer une collection d’animaux à des groupes d’attributs
Cette étape reprend l’inverse du cheminement précédent, à savoir qu’il faut associer des animaux à des groupes déterminés par un ensemble d’attributs. D’un point de vu cognitif, on place les enfants ainsi dans une situation réciproque.

Etape 5 : organiser l’information sur les attributs d’une collection sous la forme d’un tableau
On donne ici aux enfants la possibilité d’organiser et d’exploiter l’information sous la forme d’un tableau à double entrées

Etape 6 : présentation de l’information du tableau sous la forme d’un arbre
Ce remaniement formel de l’information permet d’arriver à la forme d’arbre phylogénétique que l’on retrouve dans la classification phylogénétique du monde vivant


Cette proposition s’inspire de l’ouvrage intitulé "Comprendre et enseigner la classification du vivant" de Guillaume Lecointre
Éditeur : Belin ; Édition : 2e édition revue et augmentée (22 avril 2008)
Collection : Guide belin de l’enseignement


Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois